DSC01278
DSC01267Je pars d'Omonville-la-Rogue de bonne heure , il est 9h15. je ne voudrais pas rater de train pour Caen. J'emprunte le sentier côtier et j'arrive sur le flan d'une colline, à l'emplacement d'un ancien fort, d'où l'on a une superbe vue du port du Hâble.

Et bientôt j'aperçois un mur planté au pied du rivage. Je regarde la carte, c'est écrit : "le mur blanc d'amer". 

DSC01276
DSC01279Je me demande ce que cela est. Bon, je marche jusqu'a son pied et une petite pancarte m'explique tout:

C'est vrai que ce mur on le voit d'assez loin.




DSC01281
La continuité du sentier m'amène au pied du rocher du Castel Vendon. un lieu immortalisé par une peinture de Jean-François Millet (né à Gréville-Hague), qui est exposé dans un musée à Cherbourg. Puis au 18ème siècle, on a découvert un grand nombre de pièce datant de l'époque romaine.

DSC01283Landemer n'est pas loin et j'arrive sur ses plus hautes falaises d'où l'on a une superbe vue sur la côte.

De là on voit le port du Hâble d'Omonville-la-Rogue, qui est à 6km à vol d'oiseau.
Je discute un peu avec un couple de retraité qui commence leur séjour et je leur indiquent mes meilleurs endroits de la région avant de descendre vers Landemer et de passer devant une maison où à séjourner la fille d'Elisabeth II, Eulalia de Bourbon. Mais on ne voit pratiquement pas la maison.

DSC01295
Je passe devant un restaurant qui a vue sur la mer avant de m'élancer vers la grande plage d'Urville-Nacqueville. De gros blocs de béton ayant servi au mur de l'atlantique jonchent la plage. Une personne est en train de pècher des crevettes grises, toutes petites. et un anglais fouille le sable avec son détecteur de métaux mais ce n'est pas facile de se remettre à l'anglais d'un seul coup , je ne m'y attendais pas. Il est d'origine des îles anglos-Normandes.

Je mange tranquillement face à la mer , à côté du fort d'Urville-Nacqueville avant de reprendre la marche en direction de Cherbourg. L'anse de Querqueville est la plus tranquille pour se promener avant Cherbourg.

DSC01296
DSC01299
Sur la
carte , je remarque qu'il y a une épave à proximité. ni une ni deux je vais voir , bien j'ai était pas mal déçu:

Puis ce jour là il ne faisait pas trés clair alors pour voir les forts de la grande rade ce n'était pas le mieux.

Ensuite on sait lorsque l'on arrive à Cherbourg. Ça pue vraiment, la vase, les fruits de la mer pourris, puis un peu plus en ville sa sent moins. Je n'est pas visiter Cherbourg, en Randonnée les villes ne m'intéresse pas du tout alors je suis aller directement à la gare pour prendre le premier train pour Caen.